12 mars 2008

A quoi se raccrocher puisque tout glisse inexorablement ?

Aucun commentaire: