17 nov. 2014

(c) F. B.

     Je la croyais perdue mais elle a ressurgi d'un fond de cave (ça tombait bien en ces temps de commémoration), c'est une plaque piquée un soir de 1988 à Zossen (ex RDA) pour sa cursive allemande qu'on appelle encore gothique. (Son contenu n'est qu'une histoire d'autorisation pour pouvoir garer son véhicule). Le passage à l'ouest s'est effectué sans heurt ; c'est ainsi qu'elle fut intégrée quelques années plus tard au décor post-apocalyptique de "Quartett" d'Heiner Müller monté par l'infatiguable Jean-Marc Musial.

Aucun commentaire: