15 juil. 2019


" Ca c'est la voix de quelqu'un qu'est plus là, donc qui est toujours là... " disait Richard Herlin en parlant de Marguerite Duras un soir de 2005 où j'étais passé dans sa maison lilloise avec mon microphone pour le portraitiser .. ou le portraiturer. (Extrait ici)

Quinze ans plus tôt, un après-midi, je fus intrigué et excité et descendis un étage pour connaître le voisin du dessous qui écoutait un disque d'Art Bears en 33t au lieu de 45. 
Nous nous retrouverions par la suite à l'occasion du Festival de l'Acharnière et boirions de nombreux cafés avec Ajja 17, place Ph. Le Bon après le restau U lorsqu'il était bibliothécaire à l'ESJ. Il me prêta même un de ses costumes pour une cérémonie spéciale en Italie et me fit découvrir aussi son Avesnois.
La dernière fois était à Paris, à St Michel en 2010, j'étais assis à un bar et je le vis arriver à vélo.

C'est Louisette qui m'a laissé un message samedi soir. Et nous avions parlé de lui quatre jours plus tôt, le jour de sa mort.

Aucun commentaire: